Bloguer

Interview exclusive : Donna Mills revisite les souvenirs de Knots Landing

Donna Mills était pratiquement un incontournable des grands et petits écrans dans les années 1970, jouant dans Play Misty for Me de Clint Eastwood, passant trois ans sur le drame diurne Love is a Many Splendored Thing et invitée dans de nombreux drames nocturnes, dont Medical Center , Hawaii Five-O et Police Woman. Cependant, Mills est devenu la Symbole télévisé des années 1980 grâce à ses 10 ans de carrière en tant que tentatrice très mariée et toujours intrigante Abby Cunningham Ewing Sumner dans le drame à succès de CBS aux heures de grande écoute Knots Landing.

Donna Mills se souvient de Knots Landing

/ 1 a récemment parlé à EntertainmentHub de la façon dont elle a décroché le rôle convoité, de ce qui a rendu le travail sur la série si spécial, de ses interactions hors écran avec les fans et de ce qu'elle aimerait voir si Knots Landing était un jour redémarré.

EH : Il a été dit que vous aviez été amené pour sauver la série après que les cotes d'écoute de la première année aient été décevantes. Étiez-vous au courant de cela?

DM : Pas vraiment. En fait, je n'avais même pas vu le spectacle la première année. En fait, je pensais que c'était une émission sur une péniche avec Andy Griffith. Mais une fois que j'ai entendu parler d'Abby, je voulais tellement le rôle afin de m'éloigner de tous les rôles de goody-two-shoes que je faisais. Et je n'arrêtais pas d'embêter les producteurs pour qu'ils m'obtiennent une audition - même si on m'avait dit que je n'en avais pas besoin - parce que je savais que je devais leur montrer ce que je pouvais vraiment faire. Une heure après mon audition, j'ai obtenu le poste. J'étais si heureux!

EH : Ce qui a rendu la série si spéciale, c'est l'accent mis sur les personnages féminins. Qu'est-ce que cela vous a fait ressentir en tant qu'actrice?

DM : J'ai senti que c'était vraiment stimulant et excitant. En plus de travailler avec des gens comme Michele Lee et /1 , imaginez avoir la chance de travailler avec des actrices légendaires comme Julie Harris et Ava Gardner. C'était juste incroyable !

EH : Y a-t-il eu une histoire où vous avez senti qu'Abby était allée trop loin, et si oui, en avez-vous discuté avec les scénaristes ou les producteurs ?

DM: Il y avait une grande histoire qui m'a amené à voler les jumeaux de Val, et je suis allé voir David Jacobs [le créateur de la série] et Michael Filerman [le producteur principal de la série] et je leur ai dit, ne le faites pas. Abby est elle-même mère et elle ne volerait jamais les enfants de personne ! De plus, si vous faites cela, le public me rejettera - et tout ce qui arrivera, c'est qu'ils m'excluront de la série et personne ne le voudra. Alors, ils ont changé l'histoire et après, ils m'ont dit que j'avais raison. Lorsque vous incarnez un personnage pendant plusieurs années, vous le comprenez vraiment. J'ai eu beaucoup de chance que nos producteurs et scénaristes respectent vraiment l'instinct des acteurs sur ce qui devrait se passer dans la série. C'était une belle façon de travailler.

EH : Avez-vous eu de mauvaises interactions avec des personnes qui ne pouvaient pas séparer Donna d'Abby ?

DM : Pendant la vraie période de forte popularité de /1, beaucoup de gens que je rencontrais seraient très distants. J'essayais d'être gentil avec eux et je ne comprenais pas pourquoi ils étaient si froids. J'ai finalement compris qu'ils pensaient que j'allais voler leur mari ou faire quelque chose de mal. J'ai dû travailler très dur pour surmonter cela.

EH : Les costumes d'Abby ont-ils influencé votre représentation d'une manière ou d'une autre ?

DM : Je suis quelqu'un qui travaille à partir du costume, donc mes tenues sont l'une des premières choses auxquelles je pense quand j'ai un rôle. En fait, j'ai acheté tous mes vêtements pour la série. J'avais l'habitude d'aller chez Neiman Marcus un jour par semaine, de parcourir le magasin, de regarder les étagères, d'essayer des trucs, de choisir des choses, puis de les faire modifier par la couturière du studio. J'ai eu de la chance d'avoir un budget aussi conséquent ! Mais j'ai aussi eu beaucoup de chance que la maison de design Escada m'apprécie, alors ils ont offert au spectacle la moitié de tout au prix de gros. En fait, ils me laissaient descendre à la salle d'exposition et prendre des vêtements pour le spectacle et d'autres pour mon usage personnel. Quand j'ai quitté Knots, je pensais que nous avions un accord pour que je puisse emporter les costumes d'Escada avec moi, mais nous ne l'avons jamais mis sur papier. Ils ont fermé le vestiaire le dernier jour et ne m'ont pas laissé les ramener à la maison. Cependant, j'ai toujours un espace de stockage plein de vêtements des années 1980 avec plus de 40 créateurs représentés.

EH : Si quelqu'un essayait de redémarrer Knots Landing maintenant, y a-t-il une actrice que vous connaissez qui pourrait/devrait jouer Abby ?

MD : Moi ! J'aimerais la rejouer. Ce qui serait selon moi intéressant s'il y avait un reboot, c'est de montrer où en sont ces personnages aujourd'hui. Je pense que ce serait vraiment intéressant de trouver /1 sans-abri et de la regarder remonter jusqu'au sommet !